La Castagne corsa

A la découverte de "l'or de la montagne corse"

Plus de 5 siècles de castanéiculture en Corse

Présent en Corse depuis des milliers d’années, il est aujourd’hui l’arbre emblématique de l’île et fait partie intégrante du patrimoine culturel et de l’environnement corse.  La culture du châtaignier est à l’origine imposée par les Génois, puis perpétuée par Pascal Paoli car « tant que nous aurons des châtaigniers, nous aurons du pain ». En effet pendant les grandes périodes de famines, la châtaigne était l’aliment de base des populations locales, et notamment en Castagniccia, micro région qui foisonne de châtaigneraies. Depuis, l’arbre à pain a largement proliféré et sa production a connu un bel essor. Cependant  cette dernière a fortement diminuée depuis 2010, car les châtaigniers ont été touchés par la Cypnis, une maladie due à un insecte qui se nourrit des arbres. Si le GRPTCMC (Groupement Régional des Producteurs et Transformateurs de Châtaignes et Marrons de Corse) et l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique) de San Guiliano travaillent actuellement à la mise en place d’un remède (à savoir l’implantation du Torymus, micro-guêpe qui s’attaque au Cypnis), il faudra attendre une dizaine d’années pour observer des résultats favorables et un regain de croissance.

châtaignier corse_Castagniccia

La farine de châtaigne

Les châtaignes sont récoltées mi-octobre, et passent par de nombreux procédés de fabrication pour produire la fameuse farine. Dans un premier temps a lieu le séchage. Il peut être fait de façon traditionnelle (les châtaignes sont placées 21 jours au-dessus d’un feu de bois), ou mécanique (avec un séchoir à air pulsé). Vient ensuite le décorticage, procédé qui consiste à enlever les deux peaux qui protègent le fruit. Les fruits sont alors triés manuellement, ce qui permet de ne sélectionner que les meilleurs. Ceux-ci passent alors par la phase de biscuitage : ils restent 24h à 48h dans un four à bois chauffé à 90°C, ce qui achève la déshydratation des fruits et leur donne un meilleur arôme. Les châtaignes sont alors prêtes pour la mouture, c’est-à-dire le passage au moulin. La farine est enfin ensachée et étiquetée avant d’être mise à la vente.

Douce et sucrée, la farine de châtaigne a un goût fruité, une saveur biscuitée et pralinée. Elle est pure et fine, ce qui offre un fondant en bouche incontestable. Elle possède également de grandes qualités nutritionnelles, à savoir beaucoup de protéines et peu de matières grasses, et est également exempte de gluten.

châtaignes

Des gages de qualité

La farine de châtaigne a obtenu le label de qualité AOC en 2006, et détient depuis 2010 l’AOP « Farine de châtaigne corse – Farina Castagnina Corsa ». Ces appellations impliquent une production en Corse selon des techniques et savoir-faire ancestraux, avec des variétés de châtaignes locales, cultivées sans aucun traitement chimique.

Produits dérivés de la châtaigne 

Outre la farine, on trouve un grand nombre de produits à base de châtaigne : biscuits et gâteauxpulenda traditionnelle, bière, mais également des objets de l’artisanat local à base du bois de châtaigner. On retrouve ces produits chez nos artisans et producteurs locaux, dans les commerces, et également sur les marchés et foires, notamment la Foire de Bocognano (fin novembre – début décembre).

Gâteau-châtaignes-corse

Quelques chiffres clés

  • Hectares de châtaigneraies : 30 000 dont 1 700 exploités
  • Producteurs : 78
  • Production globale : 110 tonnes/an en 2010 et 39 tonnes/an en 2015
  • Moulins : 35 en activité

Un séjour au cœur de la châtaigneraie, ça vous tente ?

RÉSERVEZ

Per migliorare il vostro esperienza utente ed aumentare la qualità del nostro servizio, utilizziamo dei cookies per realizzare degli statistici e proporrvi delle offerte adattate. Inseguendo la vostra navigazione su questo sito, accettate l'utilizzazione di questi cookies.

×